06/09/2008

les makroud

1) Dans une terrine, mettre la farine tamisée et y ajouter l’huile , bien mélanger puis faire passer 2 fois au robot,

2) Ajouter à cette pâte les amandes finement concassées et la sésame en prenant soin de bien mélanger le tout,

3) En prendre chaque fois une petite quantité, l’étaler sur la table de travail et taper dessus par la main,

4) passer dessus le rouleau pour bien la niveler, l’épaisseur de la pâte ainsi obtenue doit atteindre 1cm environ,

5) A l’aide des moules dont on dispose, obtenir à partir de cette pâte des makroudh selon les formes voulues ;

6) mettre au four température moyenne (environ 180 degrés) pendant près d’une demi heure, Les "graybas" ou "makroudh" ou "kaak" doivent prendre une couleur beige pas trop roussie

20:34 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

couscous aux fèves

Un plat de couscous sans viande, que nous préparions en Tunisie, la veille du jour de carême, en l’occurrence ce devrait être demain soir. Nous continuons cette pratique, mais devançons le jour, afin de ne pas alourdir le ventre en une fin de journée de samedi. Nous mangerons donc ce couscous, aujourd’hui à midi.

Ustensiles : Afin de préparer le couscous, on se sert d’une grande marmite (berma), d’un couscoussier (ce quechquech perforé dans le fond), d’un tamis (g’orbel) et d’un baquet ( kas’a, ou bien kinka) .

Ingrédients :

1 kg de semoule fine.

2 verres d’eau

2 cuillerées (à soupe) d’huile végétale

Sel

3 verres d’eau pour la suite de la préparation.

Préparation :

1. Remplir la berma a moitie d’eau et mettre a bouillir.

2. Vider la semoule dans la kas’a, y creuser un creux au beau milieu, et y verser un verre d’eau.

3. Mélanger l’eau et la semoule, a l’aide de la paume de la main, jusqu’a obtenir des graines uniformes. Si ce résultat n’est pas obtenu, ajouter le deuxième verre d’eau, mais progressivement, jusqu’a obtenir des belles graines de semoule. .

4. Vider les graines obtenues dans un tamis (g’orbel) pose sur la kas’a, et les passer à travers, tout en mélangeant et en appuyant de la paume de la main, par petites poussées, jusqu’à obtenir des graines encore plus fines, qui tombent dans la kas’a, en dessous du g’orbel.

5. Placer ces graines dans le couscoussier, et poser sur la marmite qui bout sur le feu. Couvrir d’une serviette propre en plus du couvre chef de la marmite. Laisser cuire pendant 20 minutes les graines de semoule, à l’aide de la vapeur qui les traverse

6. Au bout de ce laps de temps, descendre le couscoussier et le vider dans la cuvette, verser sur le couscous 3 verres d’eau et ajouter l’huile et le sel. Mélanger les graines de couscous avec les mains, et les frotter jusqu’a obtenir des graines plus fines.

7. Les graines étant séparées complètement, sans grumeaux, replacer le couscoussier sur la marmite, et faire évaporer l’eau pendant encore 20 minutes.

8. Pour obtenir des graines encore plus fines, faire passer de nouveau par le tamis. (Facultatif).

9. Si le couscous est un peu dur, ajouter un demi-verre d’eau. Mais si le couscous est humide, laisser à découvert, l’eau va s’évaporer.

La soupe aux légumes, martka.

Ingrédients :

Des fèves séchées et des pois chiches préalablement trempées dans l’eau depuis la veille.

1 oignon, une tomate, une courgette, un morceau de courge, des pommes de terre, 1 chourave, du sel, un cube de viande de poulet, de l’eau fraîche et de l’huile.

Préparation :

Couper l’oignon la tomate et laisser déshydrater dans le fond d’une grande marmite dans l’huile.

Après que ces deux ingrédients sont étanches, ajouter les légumes, laisser évaporer. Remuer la marmite de temps en temps, afin de changer l’emplacement des différents légumes.

Après l’évaporation, ajouter de l’eau afin d’en couvrir les aliments, ajouter les féculents et laisser cuire. La soupe est prête quand en goûtant les fèves ou les pois chiches, on les trouve friables.

20:32 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

gateau aux pommes de hanoukkah

Ce gâteau est particulièrement apprécié à l’occasion de H’anouka.
Il est fait avec de l’huile, qui est le symbole du miracle de ce jour.

Ingrédients.
(Pour 16 à 20 parts.)

Garniture aux pommes :

1 kg de pommes à cuire, épluchées, épépinées et coupées en lamelles.
(Astuce : Pour qu’elles ne noircissent pas, les mélanger avec le jus d’un citron, additionné de 4 cuillères à soupe de sucre semoule.)
1 cuillère à café de cannelle moulue.
Zeste râpé d’un citron.

Pâte :
4 œufs.
250 grs de sucre semoule.
250 grs huile végétale.
250 grs de farine.
2 cuillères à café de levure chimique.
1 cuillère à café d’extrait de vanille.
Sucre, quantité suffisante pour saupoudrer.

Préparation :

Préchauffer le four à 180°.
Graisser à l’huile, un grand moule 24X33.
Mettre les pommes dans une grande terrine, ajouter la cannelle, le zeste de citron, mélanger.
Battre les œufs et le sucre, jusqu’à obtention d’un épais liquide mousseux, qui fait le ruban.
Incorporer délicatement l’huile végétale.
Verser la farine et la vanille en une seule fois.
Fouetter, jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Verser la moitié de l’appareil (la pâte) dans le moule.
Disposer les lamelles de pommes, délicatement avec une cuillère.
Recouvrir avec le reste de l’appareil.
Saupoudrer avec deux cuillères à soupe de sucre.

Faire cuire environ 1 heure et demie jusqu’à ce que les pommes soient à point.
Le gâteau doit dorer et gonfler, la pâte doit être "élastique", quand on appuie dessus.
Si la surface dort trop vite, recouvrir le moule d’une feuille de papier aluminium.
Une fois cuit, laisser refroidir le gâteau, découper en carré et servir à température ambiante.

BON APPETIT !!!

20:27 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

le pain aux olives de chez nous

Ingredients :

pour 4 personnes

Ingredients pour 3 pains
600 gr de farine
620 gr d’eau chaude
15 gr de levure fraiche de boulanger
1 cuillere a cafe de sucre
300 gr de puree de pommes de terre
160 gr d’ olives noires
sel

Preparation

Dans un récipient, mélanger la levure sèche avec 3 cuil. à soupe de farine. Ajouter l’eau chaude et mélanger.
Couvrir d’un papier film et laisser lever 15 minutes au chaud. Dans un cul de poule, mettre le restant de la farine en fontaine avec 1 pincée de sel.
Ajouter la purée de pommes de terre, 80 grammes d’olives dénoyautées et coupées et le mélange de levure.
Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte molle.
Pétrir avec les mains sur le plan de travail fariné jusqu’à ce que la pâte soit lisse.
Diviser le pâton en deux ou trois morceaux égaux.
Former des boules et les déposer sur une plaque à pâtisserie graissée.
Aplatir légèrement la pâte pour former un petit creux au centre.
Répartir les olives restantes dans les creux (olives préalablement dénoyautées et coupées en rondelles) et y verser l’huile d’olive. Couvrir d’un papier film et laisser reposer 20 minutes dans un endroit chaud.
Enfourner à four chaud (180°C) pendant 20 à 25 minutes jusqu’à ce que les pains gonflent et soient colorés.
Au terme de la cuisson, laisser refroidir sur grille.

20:26 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la zlabia ou chebakia de ramadan

La pâte se prépare la veille.

Ingredients :

-  125 g de farine,
-  Un décilitre d’eau,
-  3 g de levure boulangère,
-  1/2 cuillerée à soupe de curcuma,
-  Une pincée de sel.

Ingrédients pour le sirop :

-  3 verres de sucre,
-  Demi quantité d’eau (un verre et demi),
-  1/2 citron.

Préparation :

Délayez la levure dans un verre d’eau tiède.

Mélangez toute la farine à l’eau tiède dans laquelle on aura préalablement délayé le curcuma.

Ajoutez le sel.

Couvrez et laissez lever 6 à 8 h, après avoir incorporé la levure diluée.

Pour faire les zlabias, il faut un ustensile spécial, mais on peut parfaitement le remplacer par une petite boîte de conserve ouverte entièrement par le dessus et dans laquelle on pratique un trou dans le fond. Elargissez ce trou de façon à lui donner un diamètre de 2 à 3 cm. Versez une partie de la pâte dans cette boîte qu’on tient à la main tout en bouchant du doigt le trou pratiqué.

Lorsque l’huile est chaude, portez la main tenant la boîte au-dessus de la friteuse, lâchez le doigt et avec un mouvement de la main faire de telle sorte que la pâte en s’écoulant dans l’huile prenne la forme d’une zlabia.

Le sirop se prepare comme dans la recette précédente : la baklawa. :

Préparation du sirop :

Mettre sur le gaz le sucre et l’eau pendant 7 minutes. On peut y ajouter les quelques gouttes d’eau de rose ou d’oranger. Quand le sirop est de couleur dorée, collant et assez épais, le laisser refroidir, y presser le citron, remuer.

Sortez les zlabias dès qu’ils deviennent blonds et plongez-les sans les égoutter dans le sirop de sucre chaud, afin qu’elles s’en imbibent bien.

Nota : la curcuma est une épice de la famille des safrans. Mais contrairement au safran c’est de la racine de la plante qu’on extrait cette épice

20:24 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Ingrédients pour cinq personnes :

-  10 œufs
-  10 feuilles de briks
-  Poivre noir moulu
-  Sel
-  1 petit oignon haché (vert de préférence )
-  4 feuilles de persil hachées

Préparation des briks :

Laisser chauffer l’huile dans un poêle et cependant ouvrir une feuille de brik sur une assiette, casser la coquille d’un œuf et le déposer sur la brik, plier et mettre dans l’huile chaude sur feu moyen. Retourner le brik et passer au suivant. Si le poêle est assez grand, il est possible de frire deux briks al a fois. A servir chaud.

20:22 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

les bagels

Ingrédients :
30g de levure fraîche
2 CS d’huile
2 CS de sel
50g de sucre en poudre
500g de farine
1 oeuf battu

Dissoudre la levure dans 250 ml d’eau tiède et ajouter l’huile.
Mélanger le sel, le sucre et la farine.
Creuser un puits au milieu.
Ajouter le mélange eau-levure-huile et incorporer peu à peu la farine afin de constituer une pâte.
Pétrir pendant 10 minutes et former une boule.
Couvrir avec une serviette humide dans un endroit tiède afin de lever la pâte pendant 30 minutes.
Une fois que la pâte a suffisamment levé, la malaxer pendant 10 minutes et la diviser en 12 parts.
Les rouler en petites boules compactes, percer un trou au centre avec le doigt et l’élargir jusqu’à ce que la pâte prenne la forme d’un beignet.
Les disposer sur une plaque farinée et couvrir d’une serviette humide pour faire lever les bagels encore 15 minutes.
Préchauffer le four à 200 °C.
Faire frémir une casserole d’eau et plonger les bagels dans l’eau pendant une minute de chaque côté.
Les laisser refroidir pendant 5 minutes.
Les badigeonner d’œuf battu puis les enfourner pendant 20 minutes jusqu’à ce qu’ils prennent une couleur dorée.
Bon appétit

 

20:20 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la minima

J’ai élaboré et j’ai essayé d’améliorer plusieurs recettes des fameux plats de nos mamans.

Dont la minina dont je te donne la recette exceptionnellement pour kippour et soucoth en signe d’amitié envers vous

MININA POUR 6 a 12 Personnes. (Cela dépend de la découpe des grosseurs des tranches, TBARKALA pendant les fêtes on est nombreux et en plus cela se garde bien dans le frigo).

ingrédients :

18 oeufs.

 

Une poitrine de volaille ou blanc de dinde.(300 grammes).

2 branches de céleris.

Une carotte.

Un oignon. 1 cube de bouillon de poulet(facultatif)

50 grammes de pistaches décortiquées.

Sel, poivre, zeste de citron râpé, une pincée de cannelle en poudre.

Réalisation :

Faire un bouillon en mettant dans une marmite la poitrine de poulet, le céleris, la carotte, l’ognon, rincer 7 oeufs et les mettre aussi a froid dans le bouillon avant de le cuire. Ajouter à votre convenance sel et poivre et laisser cuire.

 

Après cuisson retirez les oeufs et la poitrine de poulet, rincer a l’eau froide le tout(poulet et oeufs)et surtout garder le jus de bouillon.

Eplucher les oeufs et les découpés grossièrement en carre et en trapèzes puis les mettre dans une grande soupière ou saladier.

Effiles les blancs de poulets en fillasses fines le long du sens du muscle ou haches grossièrement ce blanc de poulet,(moi je préfère effiles a la découpe de la minina la tranche est plus belle a l’œil) ajouter le blanc de poulet effiles sur les oeufs dur découpés, ajouter les pistaches après les avoir rinces pour enlever les impuretés, puis ajouter le cube de bouillon de poulet pulvérisé. Ajouter 5 oeufs frais entiers cassés, plus 6 jaunes d’œufs en conservant les blancs dans un autre saladier. (Contrôler bien s’il n’y ai pas de minuscules taches de sang dans les oeufs ;adma makhrouma) Il faut jeter les oeufs injectes de sang.

Râper le quart d’un citron dessus, ajouter le sel,(attention le cube de bouillon de poulet contient déjà beaucoup de sel) poivrer, ajouter une petite pincée de cannelle (soupçon.) Mélanger délicatement le tout a la grande cuillère.

A ce stade allumer le four a 210 degrés, laisser chauffer.

Préparer et bien graisser a l’huile végétale, un moule a Cakes en métal de préférence recouvert de TEFLON, d’une contenance d’environ 2 litres ou a défaut en verre PYREX ou a défaut un autre moule étant assez profond. (environ 8 a 10 centimètres)

Battre les six blancs d’œufs en neige, les incorpores delicateeeeeement en laissant l’onctuosité et la légèreté du mélange( moi je fais cela avec mes paumes de la main très doucement jusqu’au mélange total en un jaune très clair du total du mélange.)

Verser tout le mélange délicatement dans le moule, vérifier le thermostat, si le four est a température, enfourner notre moule sur la grille a mi-hauteur du four.

Après 30 minutes ouvrez le four regarder sil a commencer sa dorure et faite entrer la lame d’un couteau au centre sur toute la profondeur et retirer le couteau. Si le couteau ressort uniquement humide de graisse et non pas avec le jaune d’œufs. Alors la, on ressort le moule et on mouille bien(je dirais même noyer) notre minina avec le jus de bouillon qu’ont a préparer au départ avec la poitrine de poulet.

Des que l’on a verser notre bouillon sur la minina, immédiatement ont remet au four encore 20 minute, on le ressort et on le remouille au jus de bouillon encore une fois et on le re-enfourne.

Au bout de 15 minutes si notre MININA est bien dorée, éteindre le four et on laisse notre MININA refroidir avec le four.

Une fois refroidis on égoutte puis on enveloppe le tout dans du papier aluminium, pour qu’il soit bien frais pour la découpe(frais elle se découpe beaucoup mieux) et on coupe en tranche de 1 a 3 centimètres (facultatif)

Servir en premier plat la MININA froide avec une petite tranche de citron a pressé dessus par l’hôte, on peut aussi accompagner la MININA avec d’autres salades, Mermouma, Mechouia, Besbes (Fenouil) etc. etc.

ont peut aussi découper en dés pour l’apéritif,(citron a presser obligatoire) On peut incorpores aussi des morceaux de MININA dans le bouillon a la place de la DABAKHIA, pour le bouillon de veille de KIPOUR.

BON APETIT ET BONNES FETES.

20:19 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

artichaux farcis

INGREDIENTS
12-14 artichauts congeles
12 kg de viande hachee
3 oignons
le jus de 3 citons frais
sel, poivre, cumin, curcumin
1 oeuf
2 c a soupe de farine de matsot
5-6 gousses d’ail ecrase
1 verre et demi deau
1 quart de verre dhuile

PREPARATION DE LA FARCE
1.Placez dans une marmite tous les coeurs d’artichauts les uns pres des autres.
2. Emincer tres finement les oignons, les faire revenir et les ajouter a la viande hachee.
3. Salez et poivrez la farce.
4. Ajouter l’oeuf ainsi que la farine de matsot,et bien melanger toute la farce.
5. Farcir les coeurs dartichaux.

PREPARATION DE LA SAUCE
Dans une petite casserole, mettre le jus de citron , le cumin, le curcumin, sel et poivre, l’ail ecrase, l’eau et l’huile, et amener a ebullition.

Une fois la sauce prete , la verser sur les artichaux deja farcis, amener a ebullition, mettre a feu doux et laisser mijoter (marmitte fermee) a petit feu 1h environ.
La sauce doit etre courte.

Ce plat peut etre cuit au four, suivez exactement les memes directives mais au lieu d’utiliser une marmitte placez les artichaux ds un plat allant au four !!!!!

Conseil personnel !! Accompagne de riz jaune ou de maakoud c un delice .

Be teavone !!!!

20:15 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

les beignets de hanouka

Ingrédients pour 20 beignets :

500 g de farine
30 g de levure de boulanger
30 g de sucre en poudre
2 càs d’huile
2 jaunes d’oeufs
2 càs de brandy
huile de friture
10 cl de confiture, sans morceaux de fruits
sucre glace

Préparation :
Mettez la farine dans une terrine et formez un puits. Délayez la levure dans 10 cl d’eau tiède avec la moitié du sucre. Laissez reposer 5 mn, jusqu’à ce que la levure lève, puis versez-la dans le puits au milieu de la farine. Ajoutez lentement le reste du sucre, l’huile, les jaunes d’oeufs et le brandy, ainsi que 10 cl d’eau : vous devez obtenir une pâte collante. Pétrissez encore 5 mn, jusqu’à ce que la pâte devienne brillante et élastique. Couvrez-la avec un torchon et laissez-la au repos 1 h 30 à température ambiante ; celle-ci doit doubler de volume. Tapotez la pâte et partagez-la en 3 parts. Etalez chacune des parts sur un plan de travail fariné, jusqu’à ce qu’elles atteignent 1,5 cm d’épaisseur. Découpez des disques avec un verre de 8 ou 10 cm de diamètre. Laissez-les lever encore 15 mn dans un endroit chaud. Pendant ce temps, faites chauffer l’huile dans une sauteuse. Quand elle est bien chaude, plongez-y quelques beignets d’un seul coup, en veillant à ce qu’il y ait suffisamment de place pour qu’ils puissent gonfler. Laissez les beignets frire d’un côté, puis retournez-les afin qu’ils soient bien dorés des 2 côtés. Retirez les beignets de l’huile à l’aide d’une écumoire et laissez-les s’égoutter sur du papier absorbant. Faites chauffer légèrement la confiture de fruits et introduisez-la dans une poche à douille. Lorsque les beignets ont refroidi un peu, fourrez-les de confiture. Poudrez les beignets de sucre glace et servez immédiatement.

Préparation : 30 mn
Repos : 1 h 45
Cuisson : 30 mn
Il est préférable de consommer ces beignet lorsqu’ils sont encore bien frais

20:12 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |