06/09/2008

couscous aux fèves

Un plat de couscous sans viande, que nous préparions en Tunisie, la veille du jour de carême, en l’occurrence ce devrait être demain soir. Nous continuons cette pratique, mais devançons le jour, afin de ne pas alourdir le ventre en une fin de journée de samedi. Nous mangerons donc ce couscous, aujourd’hui à midi.

Ustensiles : Afin de préparer le couscous, on se sert d’une grande marmite (berma), d’un couscoussier (ce quechquech perforé dans le fond), d’un tamis (g’orbel) et d’un baquet ( kas’a, ou bien kinka) .

Ingrédients :

1 kg de semoule fine.

2 verres d’eau

2 cuillerées (à soupe) d’huile végétale

Sel

3 verres d’eau pour la suite de la préparation.

Préparation :

1. Remplir la berma a moitie d’eau et mettre a bouillir.

2. Vider la semoule dans la kas’a, y creuser un creux au beau milieu, et y verser un verre d’eau.

3. Mélanger l’eau et la semoule, a l’aide de la paume de la main, jusqu’a obtenir des graines uniformes. Si ce résultat n’est pas obtenu, ajouter le deuxième verre d’eau, mais progressivement, jusqu’a obtenir des belles graines de semoule. .

4. Vider les graines obtenues dans un tamis (g’orbel) pose sur la kas’a, et les passer à travers, tout en mélangeant et en appuyant de la paume de la main, par petites poussées, jusqu’à obtenir des graines encore plus fines, qui tombent dans la kas’a, en dessous du g’orbel.

5. Placer ces graines dans le couscoussier, et poser sur la marmite qui bout sur le feu. Couvrir d’une serviette propre en plus du couvre chef de la marmite. Laisser cuire pendant 20 minutes les graines de semoule, à l’aide de la vapeur qui les traverse

6. Au bout de ce laps de temps, descendre le couscoussier et le vider dans la cuvette, verser sur le couscous 3 verres d’eau et ajouter l’huile et le sel. Mélanger les graines de couscous avec les mains, et les frotter jusqu’a obtenir des graines plus fines.

7. Les graines étant séparées complètement, sans grumeaux, replacer le couscoussier sur la marmite, et faire évaporer l’eau pendant encore 20 minutes.

8. Pour obtenir des graines encore plus fines, faire passer de nouveau par le tamis. (Facultatif).

9. Si le couscous est un peu dur, ajouter un demi-verre d’eau. Mais si le couscous est humide, laisser à découvert, l’eau va s’évaporer.

La soupe aux légumes, martka.

Ingrédients :

Des fèves séchées et des pois chiches préalablement trempées dans l’eau depuis la veille.

1 oignon, une tomate, une courgette, un morceau de courge, des pommes de terre, 1 chourave, du sel, un cube de viande de poulet, de l’eau fraîche et de l’huile.

Préparation :

Couper l’oignon la tomate et laisser déshydrater dans le fond d’une grande marmite dans l’huile.

Après que ces deux ingrédients sont étanches, ajouter les légumes, laisser évaporer. Remuer la marmite de temps en temps, afin de changer l’emplacement des différents légumes.

Après l’évaporation, ajouter de l’eau afin d’en couvrir les aliments, ajouter les féculents et laisser cuire. La soupe est prête quand en goûtant les fèves ou les pois chiches, on les trouve friables.

20:32 Écrit par Suzette Alanis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.